Pompe à chaleur pour piscine

La pompe à chaleur, aussi appelée PAC, est un appareil de chauffage air/eau, simple, économique et écologique, qui connaît un large succès auprès des propriétaires de piscine.

Avantages et inconvénients d’une pompe à chaleur

En effet, ce type de pompe à chaleur présente de nombreux avantages : simplicité d’utilisation, coût d’utilisation très intéressant (on parle souvent d’un coût de chauffage à un euro par jour), dispositif adapté pour la plupart des piscines, technologies utilisées de plus en plus fiables, procédé de chauffage écologique (par l’utilisation du gaz R410A et la consommation électrique réduite), etc…

Côté inconvénients, on notera en premier lieu le bruit (qui reste relativement faible sur la plupart des modèles de PAC), la gain en température qui reste lent, la limite de fonctionnement en dessous des 5°C.

L’installation d’une pompe à chaleur vous permettra de gagner quelques précieux degrés pour allonger la période de baignade (d’avril à octobre en général, voire au delà pour les plus courageux ou pour les piscines installées dans des régions plus au sud), pour optimiser le confort des baigneurs les plus frileux, pour parer aux jours d’été maussades, pour profiter de baignades nocturnes, etc.
La pompe à chaleur reste un dispositif de chauffage intéressant pour profiter de sa piscine chauffée sans se ruiner. Même si le coût à l’achat d’un tel dispositif de chauffage piscine reste important, le coût à l’utilisation reste très rentable.
La pompe à chaleur ne nécessite pas de connaissances particulières. L’installation devrait toutefois être réalisée par un professionnel de la piscine. Elle peut l’être aussi par vous même, sous réserve que les recommandations indiquées par le fabricant soient respectées.
Enfin, côté entretien, il est recommandé de contrôler périodiquement le fonctionnement et l’état des composants de la PAC (+ hivernage en fin de saison).

Comment fonctionne une pompe à chaleur ?

Pour fonctionner, la pompe à chaleur de piscine extrait les quelques calories présentes dans l’air ambiant pour les démultiplier et générer assez de chaleur pour chauffer l’eau issue d’un circuit hydraulique (eau issue du système de filtration de la piscine dans le cas présent).
Les principaux composants d’une pompe à chaleur air/eau sont les suivants : l’évaporateur qui prélève la chaleur de l’air ambiant (source froide) afin de chauffer le fluide frigorigène et de le vaporiser sous l’augmentation de température, le compresseur qui aspire le fluide et le comprime sous haute pression pour augmenter sa température, le condensateur qui cède la chaleur du fluide au circuit de chauffage, le détendeur qui abaisse la pression du fluide et amorce la vaporisation pour permettre de renouveler le cycle en circuit fermé.

Le cycle de fonctionnement

Le cycle de fonctionnement d’une pompe à chaleur repose sur la circulation et le changement d’état et de température du fluide frigorigène. Voici un récapitulatif du cycle de fonctionnement :

  1. La chaleur est prélevée de l’air ambiant à l’aide de l’évaporateur et transmise au fluide frigorigène qui est initialement à l’état liquide.
  2. Le fluide augmente en température et se transforme alors en vapeur.
  3. Le compresseur aspire le gaz puis le compresse à haute pression afin de le faire monter en température.
  4. Le condensateur cède la chaleur du gaz au circuit de chauffage.
  5. Le gaz subit alors une baisse de température et se condense pour revenir à l’état liquide.
  6. Le détendeur abaisse la pression du fluide pour revenir à l’état initial.

Comment installer une PAC pour piscine ?

La pompe à chaleur de piscine s’installe à l’extérieur, proche du local technique et du filtre de la piscine mais pas trop près du bassin pour des raisons de bruit et d’esthétisme.
Certains modèles sont également conçus pour être installés en intérieur.

Le principe consiste à raccorder la pompe à chaleur au circuit hydraulique de la piscine à l’aide d’un by-pass. Sur le plan électrique, la pompe doit être raccordée à une source munie d’une protection différentielle (selon les normes de sécurité et l’installation existante de la maison).
Pour le positionnement de la pompe à chaleur, il est recommandé de suivre les préconisations du constructeur (distances minimales à l’avant et à l’arrière de la pompe). On veillera à fixer si possible la pompe à chaleur sur une dalle béton plane et stable, légèrement surélevée par rapport à la piscine.

Pour résumer l’installation d’une pompe à chaleur de piscine, il faut veiller à :

  • Positionner la pompe à chaleur sur une dalle plane et stable, à l’abri si possible, loin des zones de repos (les vôtres et celles des voisins)
  • Laisser un dégagement suffisant devant l’aspiration et le refoulement d’air
  • Prévoir une installation vous permettant de faire les opérations de maintenance nécessaire
  • Raccorder la pompe à chaleur à l’aide d’un by-pass placé sur le circuit de filtration de la piscine
  • Raccorder la pompe à chaleur à une source électrique munie d’une protection différentielle

Comment bien utiliser une pompe à chaleur pour une piscine ?

Une pompe à chaleur de piscine est un dispositif de chauffage très simple à utiliser. Une fois allumée, l’appareil se régule en fonction de la température souhaitée (à l’aide du thermostat).

Selon les modèles choisis, une PAC pour piscine peut être utilisée été comme hiver . Le temps de fonctionnement dépendra de sa capacité à atteindre la température souhaitée en fonction des conditions environnementales (température de l’eau, température de l’air ambiant, etc.).
Pour optimiser l’utilisation d’une pompe à chaleur, il est recommandé de d’équiper la piscine ou le bassin à chauffer, d’une couverture thermique afin de limiter les déperditions de chaleur et atteindre plus rapidement la température de l’eau ciblée.

A noter : le gain de température est de 2°C en moyenne par jour (pour une température ambiante de 15°C).

Quelques recommandations sur l’utilisation de la pompe à chaleur :

  • Equipez vous d’un dispositif pour couvrir votre bassin (couverture, abri, volet roulant, …) et réduire au maximum ainsi les déperditions de chaleur durant la nuit et les périodes de mauvais temps
  • Planifiez le fonctionnement de votre pompe à chaleur en fonction de la météo (anticipez au maximum afin d’en profiter pleinement au moment voulu)
  • Evitez de faire fonctionner votre pompe à chaleur par intermittence : prévoyez plutôt un fonctionnement permanent régulé par le thermostat
  • Effectuez des contrôles réguliers du fonctionnement de la pompe à chaleur (vérifiez que l’aspiration et le refoulement d’air sont dégagés)
  • Réalisez les opérations d’entretien en début et fin de saison (sans oublier la procédure d’hivernage pour éviter tout dysfonctionnement)

Comment choisir une PAC spécifique aux piscines ?

L’achat d’une pompe à chaleur nécessite de prendre un certain nombre de précautions. En effet, le coût d’un tel dispositif n’est pas négligeable (même si celui-ci est amorti dans le temps). Il est important de bien comprendre toutes les caractéristiques d’une pompe à chaleur avant d’opter pour un modèle en particulier : les caractéristiques mécaniques, les caractéristiques électriques, les caractéristiques hydrauliques, les performances calorifiques et les conditions de garantie. Vos critères de choix reposeront principalement sur des contraintes d’installation, des exigences en terme de température, et des priorités qui vous sont propres (niveau sonore bas, gain de température rapide, …).
Alors n’hésitez pas à bien étudier les modèles de pompes à chaleur avant de concrétiser votre achat.

Pour vous aider à bien choisir, nous vous proposons ci-dessous une liste de critères d’achat importants pour l’acquisition d’une pompe à chaleur de piscine :

  • Le type d’aspiration : horizontal (le plus répandu) ou vertical (lors de contraintes de place : ventilateur du dessus)
  • La puissance (restituée) de la pompe à chaleur : à déterminer en fonction du volume de la piscine à chauffer
  • Le COP (Coefficient de performance) : souvent sur évalué et difficilement comparable*
  • Le débit d’eau moyen nécessaire
  • Le diamètre de raccordement hydraulique (50 ou 63 mm)
  • Le niveau sonore (en dBA) – Attention, ce niveau est souvent évalué à des distances variables
  • Le matériau composant la structure de la pompe (Acier galva, coque ABS, etc)
  • La présence d’un dégivrage automatique (pour un fonctionnement lors de basses températures)
  • La présence d’une échangeur en titane
  • La possibilité de déporter l’afficheur (boîtier de commande de la PAC)
  • La garantie (elle peut être différente en fonction des pièces)

Quel entretien pour une pompe à chaleur piscine ?

Pour préserver sa pompe à chaleur, il est nécessaire de réaliser périodiquement quelques opérations de maintenance. Le premier geste consiste à dépoussiérer et nettoyer le matériel, de vérifier qu’aucun élément ne vient gêner le système d’aspiration et d’évacuation d’air (telle que la végétation qui aurait poussée). Ensuite, il convient de contrôler l’étanchéité des connexions hydrauliques, l’état des raccords électriques et le bon fonctionnement du ventilateur.

Des opérations de maintenance de ce type vous permettront de garantir le bon fonctionnement de la pompe à chaleur et d’éviter toute contestation du fabricant en cas de panne pendant la période de garantie. Lors de la procédure d’hivernage, il conviendra également d’effectuer un certain nombre d’opérations sur la pompe à chaleur.
La vidange de l’échangeur (ou condenseur) est obligatoire pour éviter toute formation de glace qui pourrait faire “éclater” la cuve de la PAC.

Voici un bref récapitulatif des actions à réaliser pour hiverner convenablement la pompe à chaleur :

  • Mettre l’appareil en veille (se reporter à la notice de la pompe à chaleur)
  • Fermer les vannes d’entrées / sorties, positionnées sur les canalisations menant à la PAC• Dévisser les 2 raccords afin de faire couler l’eau
  • Mettre la housse de protection (possibilité également de rentrer la pompe à chaleur si celle ci est non fixée)
  • Revisser les 2 raccords pour ne pas laisser entrer de corps étrangers
  • Couper l’alimentation électrique (à l’aide du disjoncteur)

A noter : il existe de nombreuses sociétés spécialisées dans l’entretien des équipements de piscine, la maintenance des pompes à chaleur de piscine ou même les robots aspirateurs de piscine. Il est possible de faire appel à eux pour une action ponctuelle ou dans le cadre d’un contrat de maintenance annuelle ou semestrielle.